Bonnes adressesProductions wallonnesNutritionQualité identifiéePédagogiqueProgrammes jeunessePresse
Vous êtes ici : Productions wallonnesLe vinLes appellations

Les Appellations du secteur viti-vinicole wallon

Depuis 2004, plusieurs arrêtés fixent les conditions d’obtention des appellations et déterminent les règles d’agrément des vins tranquilles et des vins effervescents.

En résumé, il existe trois AOP (appellation d’origine protégée) et une dénomination avec indication géographique protégée (IGP).

1. Vin de Qualité Produit dans une Région Déterminée – AOP Côtes de Sambre et Meuse
L’Arrêté Ministériel du 27 mai 2004 portant reconnaissance des « Côtes de Sambre et de Meuse » comme vin de qualité d’appellation d’origine protégée régit cette appellation.

Un Arrêté ministériel du 09 mai 2007 modifie l’annexe de l’Arrêté Ministériel du 27 mai 2004.

Délimitation de la zone de production : la zone de production vitivinicole apte à recevoir l’appellation « Côtes de Sambre et Meuse » correspond au bassin hydrographique de la Meuse. Toutes les régions de la Wallonie sont couvertes ou partiellement. Cette région est  constituée de 8 sous-bassins : Meuse amont, Meuse aval, Sambre, Ourthe, Amblève, Semois-Chiers, Vesdre et Lesse.

Seuls les cépages suivants peuvent être utilisés : Pinot noir – Müller-Thurgau – Pinot gris – Rivaner – Auxerrois – Sieger – Chardonnay – Pinot blanc – Muscat – Merlot – Gamay – Riesling – Bronner – Merzling – Johanniter – Régent – Pinot noir précoce – Traminer – Gewürztraminer – Chenin  - Ortega – Chasselas – Madeleine Angevine –Seibel – etc.

Ces cépages doivent appartenir à l’espèce vitis vinifera.

Les étapes de transformation du raisin en vin doivent être assurées à l’intérieur de la zone déterminée où ils ont été récoltés.

Le rendement moyen maximal à l’hectare est limité à 65 hl/ha. Le rendement peut être adapté par la Commission d’agrément.

2. Vin de table avec indication géographique protégée (IGP) – « Vin de pays des jardins de Wallonie »
L’Arrêté Ministériel du 27 mai 2004 portant reconnaissance des « Vins de table avec indication géographique » comme « Vin de pays des Jardins de Wallonie » régit cette dénomination.

Délimitation de la zone de production : les vins doivent être issus de vendanges récoltées en Région wallonne.

Cépages autorisés : Vitis vinifera ou provenir d’un croisement entre ladite espèce et d’autres espèces du genre Vitis.

La transformation des raisins est assurée à l’intérieur de la zone déterminée où ils ont été récoltés.

Le rendement moyen maximal à l’hectare est fixé à 90hl/ha. Le rendement peut être adapté annuellement par la Commission d’agrément.
 
  1. 3. Crémant de Wallonie et vin mousseux de qualité d’appellation d’origine protégée (AOP)
L’Arrêté Ministériel du 05 mars 2008 portant reconnaissance des « Vins mousseux de qualité de Wallonie » ou des « Crémants de Wallonie » comme vins mousseux de qualité d’appellation d’origine protégée (AOP) régit ces appellations.

Délimitation de la zone de production : les vins mousseux ou crémants doivent être produits en Région wallonne.

Ces dénominations peuvent être éventuellement complétées par une des unités géographiques plus petites suivantes dont les raisins sont issus :

Province du Brabant wallon
« Roman Païs » - « Ardennes brabançonnes » - « Hesbaye brabançonne » - « Pays de Villers en Brabant wallon » - « Pays de Waterloo ».

Province de Hainaut 
« Pays de Mons » - « Tournaisis » - « Pays du centre » - « Les Terres Blanches » - « Picardie » - « Botte du Hainaut » - « Pays de Charleroi » - « Val de Sambre et Thudinie ».

Province de Liège
« Hesbaye-Meuse » - « Thermes et Coteaux » - « Pays de Herve » - « Pays de Liège » - « Huy-Meuse-Condroz » - « Vallées de la Burdinale et de la Mehaigne » - « Basse Meuse ».

Province de Luxembourg
« Gaume » - « Pays de la Semois entre Ardenne et Gaume » - « Pays d’Arlon ».

Province de Namur
« Haute-Meuse dinantaise » - « Pays de Namur » - « Sambre-Orneau » - « allée des Eaux vives ».

Toutes les étapes de l’élaboration du vin doivent avoir lieu en Région wallonne ou dans une des unités géographiques plus petites susmentionnées.

Les vins blancs ou rosés destinés à l’élaboration d’un « Vin mousseux de qualité de Wallonie » doivent provenir des cépages suivants : Chardonnay – Pinot noir – Pinot blanc – Pinot gris – Pinot Meunier – Auxerrois – Riesling – etc.

Les vins destinés à l’élaboration de « Crémant de Wallonie » ne peuvent être issus exclusivement que des cépages suivants : Chardonnay – Pinot noir – Pinot blanc – Pinot Meunier – etc.

Le rendement moyen maximal des vins de base est limité à 95 hl/ha  pour les deux appellations.

Les démarches pour bénéficier de ces appellations ou dénomination sont précisées sur le site www.vinsdebelgique.be.