Faisons entrer la frite belge dans l’histoire !

Ce mercredi, le Ministre wallon de l’Agriculture, René COLLIN a lancé au Parlement wallon la 4ème édition de « la Semaine de la frite » qui se déroulera du 1er au 7 décembre.

Cette année, la campagne a pour objectif de récolter le soutien des citoyens à l’aide d’une pétition afin d’introduire une demande de reconnaissance de la culture de notre frite belge au Patrimoine culturel et immatériel de l’UNESCO.

La filière de la pomme de terre est un secteur économique très important dans notre région. La pomme de terre de consommation représente 35.000 hectares en Wallonie et plus de 2 millions de tonnes sont transformées tous les ans dans les entreprises du sud du pays, faisant de la Belgique le leader mondial de la transformation de la pomme de terre. Les frituristes wallons traitent au total quelques 130.000 kg de pommes de terre par jour. Pour fournir toute la Wallonie en frites pendant une année, il faut environ 1.130 ha de pommes de terre. C’est dire si le secteur est dynamique ! Dès lors, le Ministre wallon de l’Agriculture considère qu’il est important de soutenir la campagne de valorisation pilotée par  l’Agence wallonne pour la promotion d’une agriculture de qualité (APAQ-W).

De plus, notre frite belge fait partie de notre patrimoine culturel, gastronomique et touristique. La frite est l’un de nos symboles connu et reconnu à l’étranger. Il existe pratiquement une friterie par village. La frite représente une opportunité d’attractivité à mieux valoriser. La frite belge mérite  donc d’être reconnue au Patrimoine culturel et immatériel de l’UNESCO, au même titre que la gastronomie française ou la cuisine mexicaine. 
Afin que la Belgique puisse introduire un dossier au niveau de l’UNESCO, la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Communauté germanophone doivent encore reconnaître ce patrimoine. La Communauté flamande a déjà effectué cette démarche en février 2014.

En résumé, l’objectif de cette campagne  est de soutenir un secteur économique et plus globalement de profiter pleinement et de manière pragmatique d’un des piliers de notre reconnaissance au niveau mondial. À la différence de la promotion de nos fruits et légumes, dont on sait la nécessité quotidienne, le Ministre René COLLIN insiste bien sur le fait que les frites, au même titre que le chocolat ou la bière, constituent un petit plaisir gastronomique.

Le Ministre René COLLIN invite tous les citoyens à montrer leur soutien à la demande de reconnaissance de notre « frite belge » par l’UNESCO en signant la pétition disponible dans les friteries ou sur le site www.semainedelafrite.be.

Vous trouverez de plus amples informations concernant la campagne de valorisation dans le dossier presse.


    

APAQ-W - Avenue Comte de Smet de Nayer 14 - 5000 Namur apaqw.be