#jecuisinelocalProductions wallonnesNutritionQualité identifiéePédagogiqueProgrammes jeunessePresse
Vous êtes ici : Rapport d'activités de l'Apaq-W

Rapport d'activités de l'Apaq-W

Année 2018

Rapport d'activités de l'Apaq-W

2018 couvre, en quelque sorte, une nouvelle genèse de l’Apaq-W. J’entends l’Apaq-W dans la configuration qui est la sienne à l’heure d’écrire ces lignes : un organisme doté d’un conseil d’administration composé du monde agricole, horticole, agroalimentaire, commercial et également des consommateurs. Nous n’en dirons pas plus sur la nouvelle structure puisque son lancement a accompagné les premières semaines de 2019. Les détails, à ce sujet, aurons davantage de sens dans un prochain éditorial. Revenons-en donc à l’année 2018, année charnière qui a, plus largement, été placée sous le signe du changement : préparation du changement de statut, nous l’avons dit, mais aussi changement profond dans les méthodes de travail et de communication. L’Agence s’est voulue plus réactive et plus offensive que jamais. Parce que les enjeux étaient présents en nombre : tensions au niveau du secteur bovin, exigences toujours plus criantes des consommateurs et notamment prééminence de plus en plus sensible et évidemment légitime des défis climatiques, découragement de nos éleveurs souvent en proie à des amalgames ou encore crise au niveau du secteur porcin. La liste n’est évidemment pas exhaustive.

Les images d’Epinal n’ont, en outre, plus vraiment la cote pour décrire nos campagnes. Et les enjeux de fond se doublent de ceux de la conviction. Alors pour convaincre, c’est à l’intelligence des citoyens qu’il faut s’adresser. Raison pour laquelle l’Apaq-W a investi, d’une manière inédite, dans les médias sociaux et dans sa propre production audiovisuelle, grâce à de nouvelles expertises en interne. La créativité et la réactivité qui ont émané de ces nouvelles orientations ont indiscutablement été payantes, à la lumière de la dynamique inédite qui s’est révélée sur les réseaux sociaux. Nous avons progressivement été à la rencontre de nouveaux publics, à la faveur de la collaboration avec de jeunes professionnels de ces nouveaux médias. Il est fondamental, en effet, pour un service public tel que le nôtre d’ouvrir les yeux sur le changement des mentalités et des tendances de consommation. Intégrer ces changements ne constitue toutefois pas un acte final. Grâce aux études de marché réalisées, nous avons pu mieux orienter nos campagnes et nos partenariats audiovisuels.

Et puis, être offensif, c’est aussi refuser de se résigner à mobiliser des ressources alternatives. Pour la première fois, un important cofinancement européen, obtenu de manière autonome, a permis à l’Apaq-W de partir à la rencontre de marchés extérieurs pour notre viande bovine. Cette réussite en appellera d’autre et illustre le gain d’expertise de l’Agence dans ce domaine.

Bref, c’est une administration plus moderne, orientée marketing, mais aussi ouvertement sensible aux défis sociétaux, économiques et environnementaux qui a à nouveau oeuvré en 2018 au service de nos agriculteurs, de nos horticulteurs et plus largement de tous les producteurs et artisans qui participent avec passion et sincérité aux défis de la consommation locale : défis économiques certes, mais aussi étroitement liés à ceux du développement durable. Voilà qui est dit. Une nouvelle déclinaison stratégique a ainsi émergé au sein de l’Apaq-W, avec ce hashtag "#jecuisinelocal durable et de saison" lancé à la croisée des deux années. La tentation est forte de déjà en parler. Mais ce concept appartient plus formellement à 2019.

Pour le reste, nous ne pouvons que vous encourager à parcourir les pages qui suivent pour découvrir l’évolution constante de notre travail.
 

Le Directeur Général

Cliquez ici pour consulter le rapport d'activités 2018.